Notes de lecture

Dans le même numéro

Le nouvel extrémisme de droite de Theodor W. Adorno et Les prophètes du mensonge. de Norbert Guterman et Leo Löwenthal

janv./févr. 2020

Le Nouvel Extrémisme de droite est le texte d’une conférence d’Adorno à Vienne en 1967, dans le contexte du retour de l’extrême droite en Allemagne sous la figure du NPD (Nationaldemokratische Partei Deutschlands). Le style, rugueux, heurté, sans concession, d’Adorno lui confère une force particulière, et son titre convient encore parfaitement à la situation politique qui se profile aujourd’hui dans toute l’Europe et même au-delà. Comme il concerne cependant l’Allemagne, on n’est pas étonné de retrouver, dans l’analyse de l’extrême droite alors en train de renaître dans ce pays, des homologies avec «la vie posthume du national-­socialisme en démocratie». Comme le souligne l’excellente postface, on y reconnaît nombre d’échos des travaux de l’École de Francfort durant les années 1930, en particulier sur la structure de la personnalité autoritaire, le rôle du ressentiment, les liens de la crise économique et de l’angoisse du déclin avec la structure du sujet fascisant, la montée des sentiments de colère et de haine, «la propagande comme technique de psychologie de masse». Plus g&eac

Lecture réservée aux abonnés : L'indépendance d'Esprit, c'est grâce à vous !
Climats et La Découverte, 2019

Jean-Louis Schlegel

Philosophe, éditeur, sociologue des religions et traducteur, Jean-Louis Schlegel est particulièrement intéressé par les recompositions du religieux, et singulièrement de l'Eglise catholique, dans la société contemporaine. Cet intérêt concerne tous les niveaux d’intelligibilité : évolution des pratiques, de la culture, des institutions, des pouvoirs et des « puissances », du rôle et de la place du…

Dans le même numéro

L'universel est à nouveau en débat : attaqué par les uns parce qu'il ne serait que le masque d'une prétention hégémonique de l'Occident, il est défendu avec la dernière intransigeance par les autres, au risque d'ignorer la pluralité des histoires et des expériences. Ce dossier, coordonné par Anne Dujin et Anne Lafont, fait le pari que les transformations de l'universel pourront fonder un consensus durable : elles témoignent en effet de l'émergence de nouvelles voix, notamment dans la création artistique et les mondes noirs, qui ne renoncent ni au particulier ni à l'universel. À lire aussi dans ce numéro : la citoyenneté européenne, les capacités d'agir à l'ère numérique, ainsi que les tourmentes laïques, religieuses, écologiques et politiques.