Notes de lecture

Dans le même numéro

Milosz. A Biography, d'Andrzej Franaszek

Andrzej Franaszek a écrit une belle biographie du poète et essayiste polonais Czeslaw Milosz (1911-2004), dont le prix Nobel de littérature en 1980 avait couronné une carrière jusque-là discrète, sinon confidentielle : un long exil en France et en Californie l’avait coupé de son public naturel et peu de traductions lui avaient donné accès à de nouveaux lecteurs. Son nom restait attaché au succès de La Pensée captive (Gallimard, 1953), un des grands classiques de la littérature d’opposition dans cette «autre Europe» passée sous la domination soviétique après 1945.

Milosz peut ainsi être vu comme le premier d’une longue lignée d’intellectuels dissidents, souvent plus jeunes et dont la plupart toutefois refuseront l’exil, de Jan Patočka et István Bibó à Václav Havel, Tadeusz Mazowiecki ou Adam Michnik. Contrairement à la génération de 1940, tous partagent une expérience intime du communisme réel, à l’apogée de l’âge de fer stalinien, et viennent le plus souvent idéologiquement de la gauche. Ils conserveront longtemps un regard critique sur les démocraties occidentales, si lourdement défaillantes face au nazisme et a

Lecture réservée aux abonnés : L'indépendance d'Esprit, c'est grâce à vous !
Belknap Press, 2017
4 p. 31 €

Jérôme Sgard

Docteur en économie, Jérome Sgard est professeur d’Économie Politique à Sciences Po. Auparavant, il a notamment été chercheur au Centre d’études prospectives et d’informations internationales (CEPII). Il est notamment l’auteur de L’Économie de la panique (La Découverte, 2002) et Europe de l’Est : la transition économique (Flammarion, 1997).…

Dans le même numéro

Le terrorisme djihadiste pose une question de confiance à la démocratie. Comment comprendre que des jeunes soient séduits par cette idéologie et s’engagent dans la violence ? Quel rôle y joue la religion ? Le dossier, coordonné par Antoine Garapon, observe que les djihadistes sont bien les enfants de leur époque. À lire aussi dans ce numéro : Mai 68 en France et en Pologne, le populisme du mouvement 5 étoiles, une critique de l’Université, ainsi que des commentaires de l’actualité politique et culturelle.