Notes de lecture

Dans le même numéro

Archives des enfants perdus de Valeria Luiselli

octobre 2019

#Divers

Dans son premier livre écrit en anglais et non en espagnol, Valeria Luiselli, née au Mexique en 1983 et vivant à New York, réconcilie ses ambitions d’écrivaine et de citoyenne, habitée par la nécessité d’un travail d’écriture, mais interpellée par sa portée, sensibilisée aux enjeux de l’époque, mais confrontée aux limites de toute action individuelle.

Archives des enfants perdus se situe pendant l’été 2014 lors du périple d’une famille dont les membres ne sont jamais nommés (la narratrice, son époux, une fille de cinq ans et un garçon de dix ans, issus d’unions précédentes), de New York jusqu’au cœur de l’Apacheria, sur les traces des Indiens. Au même moment, le sort des quelque 80 000 enfants non accompagnés, qui, entre octobre 2013 et juin 2014, fuyant la violence dans leurs pays, ont tenté de trouver refuge aux États-Unis, trouble opinion publique et responsables politiques. Valeria Luiselli mêle les deux événements et les fait dialoguer en jouant sur une pluralité de modes d’expression, mettant au cœur de sa narration la colère et les doutes qui la hantent quand il s’agit d’exprimer un sentiment identitaire malmené ou de faire exister ces enfants

Lecture réservée aux abonnés : L'indépendance d'Esprit, c'est grâce à vous !