Photo : Marc Brenner
Dans le même numéro

Europe de David Greig

Donmar Warehouse, du 20 juin au 10 août 2019

septembre 2019

Quand Michael Longhurst, nouveau directeur artistique du Donmar Warehouse, un théâtre de deux cent cinquante et une places au cœur de Covent Garden à Londres, décide de mettre en scène, comme premier spectacle de sa première saison, la pièce Europe écrite par l’Écossais David Greig en 1994, il inscrit au cœur de sa démarche artistique la volonté de questionner le monde tout en divertissant, conforte l’ambition de cette institution d’être en résonance avec les enjeux politiques et sociaux de son époque et affirme la vitalité du théâtre comme vecteur de transmission.

En vingt scènes, courtes mais denses, toutes annoncées par un titre, Europe raconte un moment dans la vie de Sava et de sa fille Katia, deux réfugiés, venus d’ailleurs, sans plus de précision, qui, à une frontière européenne indéterminée, attendent, échoués dans la gare d’une ville sans nom, où les trains, suite à une rationalisation, ne s’arrêtent plus. Leur présence insolite, entre provocation involontaire et invitation à une parole soudain libérée, vient bousculer la routine sans espoir des habitants : Fret le chef de gare, Adele la bagagiste et quatre amis d’enfance, Berlin son mari e

Lecture réservée aux abonnés : L'indépendance d'Esprit, c'est grâce à vous !

Sylvie Bressler

Critique littéraire à la revue Esprit depuis 2002.

Dans le même numéro

Le dossier, coordonné par Anne-Lorraine Bujon et Isabelle de Mecquenem, remet le sens de l’école sur le métier. Il souligne les paradoxes de « l’école de la confiance », rappelle l’universalité de l’aventure du sens, insiste sur la mutation numérique, les images et les génocides comme nouveaux objets d’apprentissage, et donne la parole aux enseignants. À lire aussi dans ce numéro : un inédit de Paul Ricœur sur la fin du théologico-politique, un article sur les restes humains en archéologie et un plaidoyer pour une histoire universaliste.