Notes de lecture

Dans le même numéro

André Leroi-Gourhan. Une vie (1911-1986), de Philippe Soulier

janv./févr. 2019

Une vie mais plusieurs destins ! Auteur d’une dizaine d’ouvrages (dont La Civilisation du renne en 1936, Évolution et techniques en deux tomes en 1943 et 1945, Le Geste et la Parole en deux tomes en 1964 et 1965 ou encore du Dictionnaire de la préhistoire qu’il dirige en 1988), de 430 articles, de plusieurs monographies sur ses fouilles archéologiques, de plusieurs films documentaires, d’innombrables fiches préparatoires à ses chantiers et recherches (40 000 rien que pour la décennie 1930-1940), d’une riche correspondance (grandement inédite), André Leroi-Gourhan est un intellectuel atypique.

Tôt orphelin de père, sa mère vite remariée, il est élevé par ses grands-­parents maternels ; aussi ajoutera-t-il leur nom au sien, Leroi-Gourhan. Sa scolarité en zigzag le conduit sur le marché du travail dès l’âge de quatorze ans. On le retrouve aux Puces où il entreprend plusieurs collections (ivoire, céramiques, etc.) qu’il décrit méticuleusement dans un carnet. Un peu plus tard, il est apprenti bibliothécaire à la ville de Paris, tout en fréquentant des Russes réfugiés, dont il apprend la langue, et l’École ­d’anthropologie de Paris. Il s’inscrit au Collège d

Lecture réservée aux abonnés : L'indépendance d'Esprit, c'est grâce à vous !
CNRS, 2018
648 p. 27 €

Thierry Paquot

Philosophe, professeur à l'Institut d'urbanisme de Paris, il est spécialiste des questions urbaines et architecturales, et participe activement au débat sur la ville et ses transformations actuelles. Thierry Paquot a beaucoup contribué à diffuser l'oeuvre d'Ivan Illich en France (voir sa préface à Ivan Illich, La Découverte, 2012), et poursuit ses explorations philosophiques du lien entre nature,...

Dans le même numéro

Largement sous-estimée, l’œuvre de Claude Lefort porte pourtant une exigence de démocratie radicale, considère le totalitarisme comme une possibilité permanente de la modernité et élabore une politique de droits de l’homme social. Selon Justine Lacroix et Michaël Fœssel, qui coordonnent le dossier, ces aspects permettent de penser les inquiétudes démocratiques contemporaines. À lire aussi dans ce numéro : un droit à la vérité dans les sorties de conflit, Paul Virilio et l’architecture après le bunker, la religion civile en Chine, les voyages de Sergio Pitol, l’écologie de Debra Granik et le temps de l’exil selon Rithy Panh.