Flux d'actualités

Louis Joinet (1934-2019)

De l’éducateur de rue au gardien de nos libertés individuelles

novembre 2019

Louis Joinet a donné son nom aux principes de la doctrine promulguée par l’Organisation des Nations unies pour combattre l’impunité dans les violations des droits de l’homme.

Co-fondateur du Syndicat de la magistrature, Louis Joinet est décédé le 22 septembre 2019 au terme d’un parcours exemplaire de magistrat « épris de justice » ainsi qu’il aimait à se présenter[1]. Déjà, très jeune à la Libération, il est choqué par une « justice populaire » qui, sans autre forme de procès, tond les femmes « coupables » de s’être liées à des soldats allemands.

Son bac en poche, il monte à Paris en 1952 et y découvre une affichette intitulée « Éducateur de rue, pourquoi pas ? ». Ainsi, il rejoint l’expérimentation organisée par Hubert Flavigny, un psychiatre qui souhaite refonder l’approche socio-éducative de la jeunesse délinquante des « blousons noirs ». Devenu éducateur, il n’hésite pas à héberger certains d’entre eux à son domicile pour mieux comprendre le parcours de ces jeunes délinquants et les extraire de leur apprentissage urbain de la violence.

En 1959, les « événements d’Algérie » rattrapent Louis Joinet qui, désormais instituteur, suit une formation d’officier de réser

Lecture réservée aux abonnés : L'indépendance d'Esprit, c'est grâce à vous !