Photo : Fabien Maurin
Flux d'actualités

Après le choc

De Charlie Hebdo à Conflans-Sainte-Honorine

La surenchère de réactions politiques au meurtre barbare de Samuel Paty ne nous aide malheureusement pas à mieux comprendre, pour mieux la combattre, cette nouvelle vague d'attaques terroristes, perpétrées par des individus apparemment isolés, liés de façon lâche à des mouvances islamistes sans appartenir pour autant à des réseaux identifiés. Il y a pourtant urgence à renforcer cette lutte, sans renoncer aux droits et libertés de nos sociétés démocratiques.

L’attentat de Conflans-Sainte-Honorine est la sixième attaque terroriste à l’arme blanche perpétrée depuis le début de l’année, mais la seconde, huit années après Toulouse, à toucher de façon aussi barbare une école. La dignité des hommages rendus à Samuel Paty n’a pas empêché un emballement politico-médiatique qui, au-delà de l’émotion légitime d’un tel moment, interroge sur sa nature. On y reconnaît les travers prévisibles de la course à l’audimat et du jeu électoral. Mais le contexte de la préparation de la loi sur le séparatisme a fortement pesé, ainsi sans doute que l’exacerbation du climat anxiogène provoqué par le cumul inédit des crises économique, sanitaire, politique et sécuritaire.

Du plateau de CNews aux pages de Marianne en passant par Twitter ou Facebook, les annonces gouvernementales, les commentaires et les invectives ont nourri une surenchère de mesures, qu’elles soient ciblées (renforcement de la plateforme de contrôle Pharos, fermeture de la mosquée de Pantin, dissolution du collectif Cheikh Yassine) ou générales (remise en cause des rayons halal au supermarché, du foulard des mères accompagnant les sorties scolaires ou

Lecture réservée aux abonnés : L'indépendance d'Esprit, c'est grâce à vous !

Joël Hubrecht

Membre du comité de rédaction d'Esprit. Responsable de Programme (Justice pénale internationale / Justice transitionnelle) à l'Institut des hautes études sur la justice (IHEJ). Membre du Comité Syrie-Europe après Alep. Enseigner l'histoire et la prévention des génocides: peut-on prévenir les crimes contre l'humanité ? (Hachette, 2009). …