Joshua wong, militant honk-kongais | Studio Incendo | Flickr
Flux d'actualités

La révolte à Hongkong vue de Chine

novembre 2019

Comment les aspirations à la démocratie et à la liberté des Hongkongais sont-elles perçues par les Chinois du continent ? Dans un contexte de manipulation généralisée de l'information et d'instrumentalisation du sentiment patriotique par le régime communiste chinois, il est difficile d'en juger.

Les mouvements de protestation à Hongkong semblent générer un face à face tendu entre les Hongkongais et les Chinois : non seulement les Chinois du continent sont extrêmement critiques vis-à-vis des Hongkongais, si l'on en croit les opinions exprimées sur les réseaux sociaux, mais en outre, les Chinois qui vivent à l'étranger ont participé activement à des manifestations, à Paris, Londres, Melbourne ou encore Toronto, contre la révolte des Hongkongais. Comment expliquer que les aspirations à la démocratie et à la liberté des Hongkongais puissent susciter tant d’incompréhension chez les Chinois du continent ? La virulence de ces manifestations contre les mouvements hongkongais est-elle représentative d’un sentiment collectif ?

La mainmise sur l’information

Pour expliquer la position des Chinois du continent, il faut prendre la mesure du système de censure et de manipulation des informations à l’œuvre en République populaire de Chine (RPC). Les grands médias nationaux sont surveillés de près par le ministère de la Propagande. Comme le stipulait clairement le président Xi Jinping il y a quelques années, les médias doivent être au service de l’État et du parti. Les réseaux sociaux, tels que Xinlang We

Lecture réservée aux abonnés : L'indépendance d'Esprit, c'est grâce à vous !