Do not follow this hidden link or you will be blocked from this website !

François donne sa tunique à un mendiant, Giotto di Bondone (basilique Saint-François d'Assise, 1295)
Flux d'actualités

Un désir universel d’humanité ?

Réflexions sur l’encyclique Fratelli tutti du pape François

mai 2021

La lettre encyclique du pape François constitue un plaidoyer original en faveur de la fraternité et l’amitié sociale, mais contient d’étonnants silences, qui apparaissent comme autant d’évitements.

Le pape François a publié, datée du 3 octobre 2020, la lettre encyclique Fratelli tutti (Tous frères), consacrée à « la fraternité et l’amitié sociale » (sous-titre de la lettre)1. Son objectif est précisé au § 6 : « Les pages [de cette encyclique] n’entendent pas résumer la doctrine sur l’amour fraternel, mais se focaliser sur sa dimension universelle, sur son ouverture à toutes les personnes. Je livre cette encyclique sociale comme une modeste contribution à la réflexion pour que, face aux manières diverses et actuelles d’éliminer ou d’ignorer les autres, nous soyons capables de réagir par un nouveau rêve de fraternité et d’amitié sociale qui ne se cantonne pas aux mots. » Le § 8 fournit une indication supplémentaire en forme de « vœu » : « Qu’en cette époque que nous traversons, en reconnaissant la dignité de chaque personne humaine, nous puissions tous ensemble faire renaître un désir universel d’humanité. »

On n’a pas affaire à un texte essentiellement religieux à méditer par les individus catholiques ou autres, mais bien à une encyclique « sociale », parlant d’« amitié sociale ». Fratelli tutti est donc un enseignement majeur, proposé par le pape en interne, aux catholiques, mais aussi en externe, au monde entier, donc avec une visée universelle. D’où l’intérêt d’y porter attenti

Lecture réservée aux abonnés : L'indépendance d'Esprit, c'est grâce à vous !