Flux d'actualités

Nucléaire : après moi, le déluge

septembre 2016

#Divers

Au cœur d’un été meurtri par d’absurdes assassinats revendiqués par l’État islamique, un fait bien plus grave à l’échelle du devenir de l’Humanité, et passé quasi-inaperçu, est la réaffirmation par le gouvernement français d’un choix énergétique criminel à long terme : le nucléaire.

Le nucléaire civil est né du nucléaire militaire, puissance de mort qui, depuis Hiroshima et Nagasaki (1945), participe à un inquiétant « équilibre des forces » militaires, pouvant entraîner la destruction de toute la planète. Sa version civile s’avère aussi problématique avec la question des déchets et de l’insécurité des installations, jamais à l’abri d’un dysfonctionnement, d’un acte terroriste ou d’un accident technique. Le puissant lobby des partisans du « tout nucléaire » gouverne depuis longtemps la politique énergétique nationale, sans aucun contre-pouvoir démocratique. L’électrification du pays n’avait pas pour but l’amélioration des conditions de vie des habitants et la modernisation de l’appareil productif, mais la légi

Lecture réservée aux abonnés : L'indépendance d'Esprit, c'est grâce à vous !