Do not follow this hidden link or you will be blocked from this website !

Dans le même numéro

Italie : le Sénateur et le Cavalier

juin 2012

#Divers

Serait-on en train d’assister à un éclatement de la droite… en Italie ? Avant même le départ de Silvio Berlusconi en novembre 2011, des tensions se faisaient sentir. Gianfranco Fini avait quitté avec fracas le Peuple de la liberté (Pdl), parti du Cavaliere, en 2010, pour fonder Futuro e Libertà. Quant au « Senatùr » Umberto Bossi, allié souvent encombrant (il avait largement contribué à faire tomber le premier gouvernement Berlusconi en 1994), il a, contrairement au PdL, refusé de soutenir le gouvernement technique de Mario Monti, préférant retourner dans l’opposition. Mais pourquoi reparler de ces querelles, alors qu’aujourd’hui la politique semble avoir été mise entre parenthèses au profit d’un consensus (de plus en plus fragile) autour des technocrates nommés pour sortir le pays de la crise ? Parce que l’atmosphère de « fin d’une époque1 », inaugurée par le départ de l’emblématique Cavaliere, a été ces dernières semaines renforcée par le scandale financier qui touche l’autre personnage politique haut en couleur, qui a, souvent pour le pire, incarné une certaine politique italienne au cours des vingt dernières années : Umberto Bossi, qui était, jusqu’au début du mois d’avril, secrétaire national de la Ligue du Nord.

Les « monstres » de la politique italienne

Lecture réservée aux abonnés : L'indépendance d'Esprit, c'est grâce à vous !

Alice Béja

Maîtresse de conférences à Sciences Po Lille, chercheuse au CERAPS-CNRS, Alice Béja est spécialiste de l’histoire culturelle et politique des Etats-Unis. Elle travaille sur les mouvements protestataires américains de la fin du XIXe et du premier XXe siècle ainsi que sur leurs représentations littéraires. Ancienne rédactrice en chef de la revue Esprit, elle a notamment publié Des mots pour se

Dans le même numéro

La crise, comment la raconter ?

Depuis 2008 : quelles représentations esthétiques ?

Cinéma, théâtre, télévision, danse :

les métaphores et les fictions du choc économique