Do not follow this hidden link or you will be blocked from this website !

Premier jour de la Révolution Orange à Kiev, le 22 Novembre 2004 / Irpen, Wikimedia
Premier jour de la Révolution Orange à Kiev, le 22 Novembre 2004 / Irpen, Wikimedia
Dans le même numéro

Ukraine : le mythe de la déchirure

La question de l'identité ukrainienne est complexe, dans un pays marqué par les occupations étrangères et une position d'"entre-deux" entre l'Occident et la Russie. D'autant plus que "l'indépendance de l'Ukraine n'a jamais été vraiment acceptée par Moscou". Cependant, il existe un fort sentiment national ukrainien, et la société civile, qui a émergé et s'est renforcée à la suite de l'éclatement du bloc soviétique, a affirmé une volonté d'indépendance et de souveraineté dépassant l'argument récurrent, présenté par les responsables politiques russes, de l'hétérogénéité d'une "nation partagée". La Révolution Orange de 2004 a été l'occasion pour le peuple ukrainien d'affirmer cette volonté largement majoritaire, en même temps que sa critique de la corruption et sa volonté de démocratie. 

Lecture réservée aux abonnés : L'indépendance d'Esprit, c'est grâce à vous !
Ukraine : le mythe de la déchirure

Annie Daubenton

Journaliste et essayiste, spécialiste de l'Europe de l'Est , elle a été conseillère culturelle à l'Ambassade de France à Kiev entre 1998 et 2001, et correspondante permanente pour Radio France à Moscou de 1993 à 1997. Elle a consacré des ouvrages à la Pologne, à la Russie et à l'Ukraine, dont le plus récent est Ukraine, l'indépendance à tout prix, paru en 2014. …

Dans le même numéro

Un anthropologue à La Mecque