Dans le même numéro

L'Église autocéphale d'Ukraine

La reconnaissance d’une nouvelle Église en Ukraine, le 5 janvier 2019, est d’une grande portée symbolique pour ce pays toujours en proie à la guerre, cinq ans après l’annexion de la Crimée et le déclenchement des hostilités dans le Donbass. Avec ce nouvel attribut de l’indépendance, l’Ukraine poursuit son émancipation à l’égard de la Russie et s’affirme comme État-nation.

L’Ukraine poursuit
son émancipation
à l’égard de la Russie.

Cet événement marque à n’en pas douter une victoire politique pour le président ukrainien Petro Poroshenko, candidat à sa réélection, à quelques mois seulement d’un scrutin dont l’issue reste incertaine. Il a cependant semé la discorde entre les croyants orthodoxes d’Ukraine et suscité la controverse dans l’ensemble du monde orthodoxe. ­L’intronisation du métropolite Épiphane a eu lieu le 4 février 2019 dans la cathédrale Sainte-Sophie de Kiev, en présence du président ukrainien et d’une délégation du patriarcat œcuménique de Constantinople emmenée par le métropolite de France, Mgr Emmanuel. Mais les treize autres Églises auto&

Lecture réservée aux abonnés : L'indépendance d'Esprit, c'est grâce à vous !

Céline Marangé

Dans le même numéro

Coordonné par Jean-Yves Potel, le dossier analyse le succès du gouvernement du Parti Droit et justice (PiS) en Pologne. Récupérant un mécontentement semblable à celui que l'on perçoit ailleurs en Europe, le régime s'appuie sur le discrédit des élites libérales et le rejet des étrangers pour promouvoir une souveraineté et une fierté nationale retrouvées. Il justifie ainsi un ensemble de mesures sociales mais aussi la mise au pas des journalistes et des juges, et une posture de défi vis à vis des institutions européennes, qu'il n'est pas pour autant question de quitter. À lire aussi dans ce numéro : les nouveaux cahiers de doléance en France, l’emprise du numérique, l’anniversaire de la révolution iranienne, l’antisémitisme sans fin et la pensée écologique.