Photo : ShareGrid
Dans le même numéro

Le monde au rond-point

par

Esprit

janv./févr. 2019

#Divers


Mobilisation des Gilets jaunes en France, Cop24 qui accouche d’une déclaration en demi-teinte en Pologne sur fond de déclarations climato-­sceptiques des présidents américain et brésilien, emballement vertigineux de la crise politique au Royaume-Uni, qui semble ouvrir la possibilité de défaire, par un vote du parlement de Westminster, ce qui avait été décidé par un référendum populaire il y a dix-huit mois à peine : l’année 2018 s’est terminée sur une incertitude accrue. Tout se passe comme si l’histoire s’impatientait de ne pas trouver la bonne direction, et qu’elle tournait en rond.
À un monde de mobilités et de circulations, les Gilets jaunes opposent une forme de permanence : installés au bord des ronds-points, ces non-lieux devenus si caractéristiques du maillage des territoires français, ils ont trouvé avec ce signal un formidable raccourci pour dire la détresse de ceux que la mondialisation libérale laisse au bord de la route. On n’est plus ni à gauche ni à droite, on reste bloqué au carrefour, ou plutôt, on choisit d’y camper, avec les camarades de lutte, autour d’un brasero. L’année dernière à la même époque, dans

Lecture réservée aux abonnés : L'indépendance d'Esprit, c'est grâce à vous !

Esprit

Dans le même numéro

Largement sous-estimée, l’œuvre de Claude Lefort porte pourtant une exigence de démocratie radicale, considère le totalitarisme comme une possibilité permanente de la modernité et élabore une politique de droits de l’homme social. Selon Justine Lacroix et Michaël Fœssel, qui coordonnent le dossier, ces aspects permettent de penser les inquiétudes démocratiques contemporaines. À lire aussi dans ce numéro : un droit à la vérité dans les sorties de conflit, Paul Virilio et l’architecture après le bunker, la religion civile en Chine, les voyages de Sergio Pitol, l’écologie de Debra Granik et le temps de l’exil selon Rithy Panh.