Do not follow this hidden link or you will be blocked from this website !

Dans le même numéro

Pour aller au-delà de l'urgence. À quoi tenons-nous? IX

décembre 2006

#Divers

À quoi tenons-nous ? (IX)

Tout se passe aujourd’hui comme si nous vivions déjà par anticipation dans un régime d’urgence, qui permettra peut-être de réveiller ou de renouveler la politique, mais qui risque aussi d’écraser nos vies politiques, en les réduisant à une seule de leurs dimensions : la survie. Celle-ci serait alors prise en un seul de ses sens, celui qui se traduit aussi aujourd’hui par un discours sur les « valeurs », et elles seules. Il faut donc préciser pourquoi on peut avoir ce sentiment, sur quoi il repose, mais aussi pourquoi il faut continuer à distinguer plusieurs dimensions du politique, y compris des maux, des dangers et même des urgences politiques, comme si l’on ne pouvait, paradoxalement, rouvrir le présent sur un avenir qu’en insistant sur toutes les dimensions de l’urgence.

Le moment présent, entre deux extrêmes

Deux sortes au moins de dangers extrêmes semblent inspirer aujourd’hui notre sentiment d’urgence, qu’il réveille un appel à une action et à des valeurs communes, renouvelant ainsi un rapport au collectif ou au politique, qui avait pu sembler devenir abstrait et s’endormir sur l’oreiller de « la fi

Lecture réservée aux abonnés : L'indépendance d'Esprit, c'est grâce à vous !

Frédéric Worms

Philosophe, spécialiste de l’œuvre de Bergson (Bergson ou Les deux sens de la vie, 2004), il a aussi développé une hypothèse générale d'histoire de la philosophie (la notion de « moment ») appliquée notamment à la philosophie française du XX° siècle (La philosophie en France au XXe siècle – Moments, 2009). Il étudie également les relations vitales et morales entre les hommes, de la métaphysique à…

Dans le même numéro

De quel "legs colonial" parle-t-on ?
Une ville postcoloniale : Kinshasa
Mémoires d'empire et cultures transnationales