Do not follow this hidden link or you will be blocked from this website !

Dans le même numéro

Ariane Dreyfus. Dire merci pour l'amour. (Poèmes présentés par)

janvier 2014

#Divers

Dire merci pour l’amour

Ce qui retient tout de suite l’attention du lecteur dans un poème d’Ariane Dreyfus, c’est le corps. Ou plutôt les corps, le masculin comme le féminin. Un poème, chez elle, est entrelacement de deux corps. Dont la composante érotique est forte. D’autant plus forte que la syntaxe choisie sera celle de l’ellipse, la coupe, l’affirmation suivie du silence ou du retrait – pudeur et impudeur. Ariane Dreyfus ne cesse pas de l’affirmer, son projet n’est pas tant d’établir une sensualité qu’une chorégraphie des échanges. Son poème travaille avec les outils corporels privilégiés que sont la bouche, les mains, les lèvres, le sexe – lieux d’un contact, d’une caresse électrique commune. Partant, le poème se fait mime d’une danse dont la sexualité est le véritable centre de gravité, qui fait que le lecteur, érotisé par sa lecture, se sente lui-même aussitôt happé par le mouvement, la passe qui se déroule sous ses yeux. Il accompagne la danse, la prolonge en imagination dans le blanc des suspens, essaie de reconstituer (parfois comiquement) la position amoureuse ayant donné naissance à tel entrelacs des corps.

On croirait quelquefois à du Mallarmé plus direct, plus nu, mais pas moins énigmatique, dégagé des

Lecture réservée aux abonnés : L'indépendance d'Esprit, c'est grâce à vous !

Jacques Darras

Poète, essayiste et traducteur français, Jacques Darras est né en Picardie maritime dans les régions du Marquenterre et du Ponthieu (Bernay-en-Ponthieu). Fils d’un couple d’instituteurs il fréquente le Lycée d’Abbeville puis est élève d’hypokhâgne et khâgne au lycée Henri IV à Paris. Il est admis à l’ENS rue d’Ulm en 1960, hésite sur quelle voie suivre, lettres classiques ou philosophie,…

Dans le même numéro

Les troubles de l'attention, un mal contemporain

Les nouvelles technologies empêchent-elles de penser?

Reconstruire l'attention à l'école