Do not follow this hidden link or you will be blocked from this website !

Dans le même numéro

Poésie. Ludovic Janvier. Une gouaille aristocratique

juil./août 2016

#Divers

Poésie

Ludovic Janvier (1934-2015). Une gouaille aristocratique

Il s’est dépeint sans complaisance dans un autoportrait malicieusement intitulé Negro spirituel, repris dans le mince volume de poèmes la Mer à boire1. Le citer in extenso occuperait trop de place, mais le bref extrait suivant dit l’essentiel :

Quart d’Anglais je le suis par maman que je sache
et quart de Nègre plus deux bons quarts venus de l’est
avec papa mais nègre est l’invisible lest
que suivant le besoin je rajoute ou je lâche
C’est lui le susceptible et c’est lui l’emphatique
c’est lui mon impatience il s’agite à mes doigts
que je m’étire un peu c’est lui que je déploie
sous la paresse indéniable de Ludovic
Un chagrin le fait fuir un tambour le ramène
il monte m’éclater de rire dans les dents
en pleine pesanteur d’un bond il me surprend
léger léger dit-il en me touchant à peine
Si je suis lent c’est lui qui
Lecture réservée aux abonnés : L'indépendance d'Esprit, c'est grâce à vous !

Jacques Darras

Poète, essayiste et traducteur français, Jacques Darras est né en Picardie maritime dans les régions du Marquenterre et du Ponthieu (Bernay-en-Ponthieu). Fils d’un couple d’instituteurs il fréquente le Lycée d’Abbeville puis est élève d’hypokhâgne et khâgne au lycée Henri IV à Paris. Il est admis à l’ENS rue d’Ulm en 1960, hésite sur quelle voie suivre, lettres classiques ou philosophie,…

Dans le même numéro

Entre désir de distinction et quête d’authenticité, le tourisme a pris différentes formes au cours de l’histoire. Le dossier estival de la revue Esprit, coordonné par Emmanuel Laurentin, interroge nos raisons de partir, quand il n’y a plus d’ailleurs où se perdre, ainsi que les effets du tourisme de masse sur la diversité du monde, des sites désertés aux grandes capitales européennes.