Dans le même numéro

L’Europe est-elle toujours l’avenir de l’Allemagne ? (entretien)

novembre 2011

#Divers

L’Europe ne semble plus être une évidence pour l’Allemagne, dont la vocation européenne se transforme. Mais cela ne signifie pas pour autant que le pays soit soudain devenu eurosceptique ; une réflexion sur l’Europe peut au contraire le mener à résoudre ses propres contradictions politiques.

La fin de l’évidence européenne

Esprit – Les Européens, particulièrement les Français, ont du mal à comprendre le rapport de l’Allemagne à l’idée européenne depuis la réunification. Pouvez-vous expliquer l’importance du débat intellectuel allemand sur la réunification et la manière dont celle-ci se voit comme pays (divisé puis réuni) et comme nation ?

Jan-Werner Müller – Dès 1995, on a pu voir les résultats de la réunification et des débats qui l’avaient accompagnée dans le monde intellectuel : une partie de la gauche historique, farouchement anti-nationale et pacifiste, qui se reconnaissait notamment dans la figure de Günter Grass, en fut durablement affaiblie. C’est en fait un certain milieu, associé à la Rfa et à Berlin avant 1989, qui a commencé à disparaître, même si l�

Lecture réservée aux abonnés : L'indépendance d'Esprit, c'est grâce à vous !