Do not follow this hidden link or you will be blocked from this website !

Dans le même numéro

Russie : les élections législatives transformées en plébiscite

En choisissant de se maintenir au pouvoir à travers le poste de Premier ministre, Vladimir Poutine a fixé l’enjeu des prochaines élections législatives. S’il semble respecter la lettre des institutions, les conditions pratiques de la préparation des élections en font un parcours d’obstacle kafkaïen qui favorise exclusivement les inféodés du pouvoir.

Le 1er octobre 2007, Vladimir Poutine a dévoilé ses plans pour garder la main sur la direction de la Russie, alors que son second mandat de président s’achève en mai 20081. L’article 81 de la Constitution russe de 1993 limite en effet l’exercice de la fonction présidentielle à deux mandats consécutifs. Au congrès du parti pro-Kremlin « Russie unie », dans une ambiance digne des congrès de l’ex-Parti communiste de l’Union soviétique, Poutine a annoncé qu’il mènerait la liste « Russie unie » pour l’élection des députés à la Douma d’État du 2 décembre 2007 et pourrait prétendre par la suite au poste de Premier ministre. Les élections législatives de décembre changent donc de nature puisqu’elles vont se transformer en plébiscite pour Vladimir Poutine2.

Poutine reste

Lecture réservée aux abonnés : L'indépendance d'Esprit, c'est grâce à vous !

Jean-Charles Lallemand

Jean-Charles Lallemand est docteur en science politique, spécialiste de la Russie et de la Biélorussie. Il a participé à des missions d'observation électorale pour l'OSCE en Russie, en Biélorussie et en Ukraine.

Dans le même numéro

Le corps du président et ses personnages
Enfant de Neuilly, enfant de la télé
Les mises en scène de la réussite
Zèle compassionnel et promotion des victimes
"Opération Ouverture"
Immigration et identité nationale
La politique étrangère, entre valeurs et puissance