Do not follow this hidden link or you will be blocked from this website !

Dans le même numéro

Biélorussie : Loukachenko s’est offert cinq ans de plus

Le 19 mars 2006, le président Alexandre Loukachenko s’est reconduit à la tête de la Biélorussie pour cinq ans supplémentaires, en plus des douze années écoulées depuis son élection au suffrage universel de juillet 1994. Il s’agissait officiellement d’une élection présidentielle mais depuis la fixation du jour du scrutin le 15 décembre dernier à la production du résultat officiel final proclamé le 23 mars, le pouvoir a mis en œuvre un continuum de manipulations diverses1. En dépit de la présence d’observateurs de l’Osce invités par les autorités de Minsk, tous les cadres du régime, jusqu’aux plus petits niveaux hiérarchiques, ont été mobilisés pour participer à la forfaiture de la présidence et entériner son résultat2. En clair, même s’il n’est guère difficile, comme le font les médias du pays, de trouver des babouchkas affirmant aimer leur président parce que leurs pensions de retraite sont versées régulièrement, il est impossible de dire si les électeurs biélorusses ont réellement été plus de 50 % à cocher, de leur plein gré, le nom du président sortant sur leurs bulletins de vote.

La Constitution du 15 mars 1994 avait prévu une limitation de l’exercice de la présidence à deux mandats conséc

Lecture réservée aux abonnés : L'indépendance d'Esprit, c'est grâce à vous !

Jean-Charles Lallemand

Jean-Charles Lallemand est docteur en science politique, spécialiste de la Russie et de la Biélorussie. Il a participé à des missions d'observation électorale pour l'OSCE en Russie, en Biélorussie et en Ukraine.

Dans le même numéro

Téléphone, courriel, internet, communautés en ligne
Contrôler l'accès et organiser l'architercture de l'internet
Pluralisme et délibération sur les réseaux