Do not follow this hidden link or you will be blocked from this website !

Dans le même numéro

Quelles images pour le football ?

août/sept. 2014

#Divers

Dans les conversations cinéphiles, le constat qu’aucun bon film n’a été tiré du football revient fréquemment. Et ce alors même que le baseball, sport dont nombre d’Européens ne saisissent pas l’essence des règles, a pu donner une œuvre aussi intéressante que le Stratège de Bennett Miller (2011). Même le water-polo (Palombella Rossa, Nanni Moretti), la natation synchronisée (Naissance des pieuvres, Céline Sciamma), le squash (Fair Play, Lionel Bailliu) ou l’aviron (dans une scène de The Social Newtork), sports peu médiatisés et difficilement lisibles visuellement, ont connu des représentations innovantes à l’écran.

Filmer le sport

Alors même que Martin Scorsese pensait, a priori simplement, mais en réalité dans une innovation fondamentale de mise en scène, à faire rentrer la caméra dans le ring de boxe pour mieux filmer le combat (dans Raging Bull en 1980), jamais le filmage du football n’ose la vue subjective, l’immersion dans l’action. Si les arbitres de rugby portent désormais des mini-caméras sur eux (immergeant le spectateur au plus près des joueurs, avant les mêlées notamment), la Fifa vient tout juste d’autoriser la goal-line technology, afin de vérifier l’entrée du ballon dans

Lecture réservée aux abonnés : L'indépendance d'Esprit, c'est grâce à vous !