Dans le même numéro

Penser l’Anthropocène, sous la dir. de Catherine Larrère et Rémi Beau

Sciences Po/Fondation de l'écologie politique, 2018, 554 p., 29€

Ces actes d’un colloque tenu au collège de France en novembre 2015, un mois avant la conférence de Paris sur le climat, composent un ouvrage passionnant, où la variété des contributions, du scientifique au littéraire, permet de mesurer combien la notion d’Anthropocène mérite d’être débattue. Philosophes, anthropologues, écologues, géographes, spécialistes de l’épistémologie, climatologues, juristes et avocats décrivent le paysage de l’Anthropocène dans la multiplicité de ses facettes, tout en soulignant à l’unisson la nécessité d’aborder de front la responsabilité humaine dans les dérèglements actuels. Des auteurs engagés de longue date sur ces sujets y côtoient une nouvelle génération de chercheurs, et la liste des contributeurs montre que les réflexions sur l’Anthropocène prennent de l’ampleur un peu partout : en Europe, aux États-Unis, en Chine, au Mexique, au Canada…
Popularisée par le géochimiste Paul Crutzen, la notion d’Anthropocène émet l’hypothèse que la planète serait entrée dans une nouvelle ère géo­logique à cause de l’action humaine. Celle-ci, en créant un accroissement de la concent

Lecture réservée aux abonnés : L'indépendance d'Esprit, c'est grâce à vous !

Lucile Schmid

Haut-fonctionnaire, membre du bureau politique d’Europe Ecologie – Les Verts, membre du conseil de rédaction de la revue Esprit, Lucile Schmid s'est intéressée aux questions de discrimination, de parité et d'écologie. Elle a publié de nombreux articles pour Esprit sur la vie politique française, l'écologie et les rapports entre socialistes et écologistes. Elle a publié, avec Catherine Larrère et…

Dans le même numéro

Nous sommes les témoins du retour de la clôture politique (fascismes, racismes, exclusions) et d’un discours qui réduit la société ouverte au marché. Dans ce contexte, il est urgent de relancer l’ouverture réelle, comme y invitent Camille Riquier et Frédéric Worms après Bergson, ainsi que les auteurs d’un riche abécédaire critique.