Do not follow this hidden link or you will be blocked from this website !

Dans le même numéro

La guerre des Balkans et le déshonneur occidental. Retour sur Srebrenica. (Table ronde)

juillet 2006

#Divers

Alors que le révisionnisme chic perpétue un flou sur les responsabilités de la guerre de dissolution de la Yougoslavie, cette discussion permet de revenir en détail sur son épisode emblématique qui a fait l’objet d’enquêtes et de jugements judiciaires éclairant l’enchaînement de la catastrophe.

Poser la question des responsabilités française et internationale dans les guerres balkaniques revient à s’interroger sur les actions d’acteurs singuliers, diplomates, politiques, militaires ou intellectuels, souvent rivaux, et à décrypter, à un niveau plus global, les dialectiques entre institutions collectives (Onu, Otan, Union européenne, Osce), gouvernements et sociétés civiles. C’est la chute de l’enclave de Srebrenica, deux ans après avoir été déclarée « zone de sécurité » par l’Onu, et les déportations et tueries qui s’ensuivirent, qualifiées de génocide par le Tribunal pénal international pour l’ex-Yougoslavie, qui fait tomber la lumière la plus crue sur ce que, avant même le massacre de juillet 1995, Zlatko Dizdarevic et Gigi Riva appelaient « la politique de Gribouille1  » mais qui pourrait recouvrir bien plus que des dysfonctionnements.

Juillet 1995 : au cœur du

Lecture réservée aux abonnés : L'indépendance d'Esprit, c'est grâce à vous !

MASSÉ Jacques

MATTON Sylvie

Pierre Hassner

Théoricien des relations internationales   Pierre Hassner s'est consacré à l'étude des relations internationales, qu'il souhaite éclairer à la lumière de la philosophie. Dans ses nombreux articles et ses ouvrages, il propose des analyses informées et originales sur l'évolution des conflits internationaux à l'époque de la guerre froide et après la chute du Mur de Berlin. Spécialiste des relations…

Dans le même numéro

La petite démocratie et la grande démocratie
De la concertation au pouvoir effectif des citoyens