Dans le même numéro

Quelles perspectives pour l’insurrection syrienne ?

décembre 2011

La formation récente, à Istanbul, du Conseil national syrien (Cns) et la disparition du colonel Kadhafi ravivent les espoirs d’une chute rapide du régime de Bachar el-Assad. Toutefois, la poursuite de la répression et l’inefficacité des réactions des pays occidentaux doivent malheureusement encore tempérer cet enthousiasme. Comment imaginer néanmoins un scénario de sortie de crise ?

Un scénario de pourrissement

Alors que les dernières pressions de l’Occident et de la Ligue arabe laissent espérer la chute prochaine du régime, et que l’impasse de la répression est établie, il semble que le noyau dur du pouvoir ne soit pas encore atteint.

En effet, malgré les nombreuses défections observées ces dernières semaines, le pouvoir peut encore se reposer sur les troupes d’élites fidèles. Celles-ci sont déployées et mobiles dans tout le pays et contiennent encore Damas, la côte alaouite, et Alep, zones déterminantes en raison de leur rôle commercial, politique, ou communautaire.

Les soulèvements réprimés de Rastan,

Lecture réservée aux abonnés : L'indépendance d'Esprit, c'est grâce à vous !

Olivier Marty

Ancien élève de Sciences Po, de la London School of Economics (LSE) et de l’Université Paris-Dauphine, Olivier Marty dirige une entreprise de conseil, qu’il a créé à la suite de cinq années d’expérience en banque et en fonds de capital-investissement. Il collabore régulièrement avec la Fondation Robert Schuman (Brexit, zone Euro, notamment). Il enseigne l’économie et les institutions européennes à…

Dans le même numéro

Peut-on encore encadrer les marchés financiers ?

L'instabilité du monde : inégalités, finances, environnement

L'échec des Etats face à la mondialisation