Statue de Chronos au cimetière de Staglieno (Italie).
Dans le même numéro

Quel régime d’historicité pour demain ?

François Hartog aux prises avec chronos

François Hartog explore le régime chrétien d’historicité, qui place l’humanité entre le temps de la fin et la fin des temps. La prise en compte de la catastrophe écologique lui redonne aujourd’hui du sens.

Les écrits de François Hartog ont vite pris une double direction. Tout d’abord, celle la Grèce, qui est l’orientation naturelle de l’helléniste proche de Jean-Pierre Vernant et de Pierre Vidal-Naquet1 ; ensuite, celle qui porte sur les « régimes d’historicité » – une thématique qui ne surprend pas de la part d’un ami de Michel de Certeau –, plus particulièrement sur le « présentisme », considéré comme l’expérience du temps des contemporains2. Reste à savoir si celle-ci peut être dépassée ou non, si un autre régime d’historicité se met en place aujourd’hui.

Chronos. L’Occident aux prises avec le temps3 a pour ambition de mettre en séquence la généalogie des régimes d’historicité en Occident. Cette ambition lui permet de faire le lien entre les travaux de l’auteur sur la Grèce et ses incursions dans le « présentisme » contemporain. Indissociable de cette interrogation sur le devenir-temps de l’Occident, qui souligne le rôle maj

Lecture réservée aux abonnés : L'indépendance d'Esprit, c'est grâce à vous !

Olivier Mongin

Directeur de la revue Esprit de 1989 à 2012   Marqué par des penseurs comme Michel de Certeau, qui le pousse à se confronter au structuralisme et l'initie aux problématiques de la ville et aux pratiques urbaines, Claude Lefort et Cornelius Castoriadis, les animateurs du mouvement Socialisme ou Barbarie, qui lui donnent les outils à la fois politiques et philosophiques de la lutte…

Dans le même numéro

La crise sanitaire provoquée par l’épidémie de Covid-19 donne de la vigueur aux critiques de la démocratie. Alors que certains déplorent l’inertie de la loi et que d’autres remettent en cause les revendications sociales, le dossier, coordonné par Michaël Fœssel, répond en défendant la coopération, la confiance et la délibération collective. À lire aussi dans ce numéro : les régimes d’historicité, le dernier respirateur, le populisme américain et l’œuvre de Patrick Modiano.