Dans le même numéro

L’aventure technique et son horizon planétaire

mars/avril 2006

#Divers

Ce texte de 1958 évalue l’impact du progrès technique sur les rapports que l’homme entretient avec le monde et avec lui-même. Jusqu’à quel point l’homme se change-t-il lui-même en accroissant son pouvoir sur les choses ? Analysant successivement les effets de la révolution technique sur le travail, la consommation et la compréhension de soi, Ricœur se situe à égale distance du discours de la déploration et de celui de l’enthousiasme progressiste.

« Tu es terre, tu es cosmos. »

L’entrée dans l’ère planétaire est chargée de tant de possibilités exaltantes et angoissantes, de tant de contradictions internes, qu’il est difficile d’embrasser et de dominer l’événement avec la sagesse du regard qui le considérerait avant de le juger.

Cette sagesse du regard, les « militaires » et les « moralistes » nous en obstruent le seuil : les premiers – qui sont peut-être surtout des civils – sont obsédés par l’incidence de l’atome et du Spoutnik sur la politique de puissance des blocs militaires ; cette obsession leur bouche la vue et les empêche de p

Lecture réservée aux abonnés : L'indépendance d'Esprit, c'est grâce à vous !