Do not follow this hidden link or you will be blocked from this website !

Dans le même numéro

« Mon nom est Sadiq Khan et je suis le nouveau maire de Londres »

juin 2016

#Divers

Le 5 mai 2016, Sadiq Khan, en l’emportant sur son opposant conservateur Zac Goldsmith avec 57 % des voix contre 43 %, devient le premier maire musulman d’une capitale du monde occidental et l’homme politique ayant obtenu le plus large mandat personnel de l’histoire britannique. Londres, ville globale de plus de huit millions et demi d’habitants, vient de connaître son élection municipale la plus locale, essentiellement autour de deux grands thèmes, le logement et les transports, loin des débats nationaux et internationaux qui agitent le pays et ses deux principaux partis politiques. Le candidat travailliste, fils d’une couturière et d’un chauffeur de bus pakistanais, élevé dans une Hlm de la ville, a été élu parce qu’il apportait les réponses les plus convaincantes à une population largement acquise à son parti.

L’importante marge, de plus de 300 000 voix, avec laquelle Sadiq Khan a gagné est en ligne avec l’avance obtenue à Londres par les travaillistes sur les conservateurs lors des élections législatives de mai 2015, pourtant largement favorables aux Tories au plan national. Seule exception à la domination travailliste, l’élection d’un maire conservateur en 2008 et 2012 s’explique à la fois par la personnalité flamboyante de Boris Johnson, électron libre des Tories, et par les excès de

Lecture réservée aux abonnés : L'indépendance d'Esprit, c'est grâce à vous !