Dans le même numéro

L’ancrage régional des pôles d’excellence. (Entretien)

L’expérience urbaine passe historiquement par les échanges économiques et par l’Universitas. La valorisation des pôles d’excellence concerne aujourd’hui en priorité la nouvelle économie du savoir qui associe entreprises, recherche et universités. Qu’en est-il, dans le cas de l’Hexagone et de l’Île-de-France, des décisions prises récemment dans le cadre du plan Campus ? Les pôles d’excellence en voie de constitution seront-ils des bulles isolées ou des ensembles susceptibles de dynamiser la métropole ?

Esprit – Dans la suite de la réforme de l’autonomie universitaire, le ministère de l’Enseignement supérieur a mené en 2008 un plan « Campus » en faveur de l’immobilier universitaire. Il accompagne la prise de conscience de l’importance de la recherche et de l’université dans une économie de l’innovation. Du point de vue des bâtiments, de l’entretien, du cadre de travail, un rattrapage est certainement indispensable. Cependant, il ne suffit pas de rénover le bâti pour instaurer une dynamique territoriale et faire émerger des projets innovants. Comment jugez-vous ce plan Campus ? À quelles conditions un tel projet peut-il entraîner les effets attendus en termes d’innovation ?

Lecture réservée aux abonnés : L'indépendance d'Esprit, c'est grâce à vous !

Yves Lichtenberger

Dans le même numéro

La Ville Capitale, la France et le monde
La dynamique métropolitaine, entre local et global
Paysages, échelles et limites du Grand Paris
Le "Paris Métropole" de Philippe Panerai
Une capitale en manque d'imaginaire
La démocratie métropolitaine est-elle encore possible ?