Dans le même numéro

Sens et valeurs du travail

octobre 2011

#Divers

À l’heure où le travail est souvent vu comme épuisant et destructeur, comment peut-on lui redonner un sens, une valeur ? Il faut d’abord prendre acte de ce que la période actuelle ne marque pas la fin d’un monde, mais est une transition, d’un système hiérarchisé entre ceux qui donnent les ordres et ceux qui les exécutent à une relation plus mouvante qui doit se construire dans la coopération, qui n’est pas un évitement du conflit.

Pour vivre heureux, il faut forcément avoir quelque chose à faire, mais pas quelque chose de trop facile.

Primo Lévi1

La chose semble entendue : le travail est une peine, le travail nuit à la santé, le travail fait mal ! Rien de neuf à le redire, si ce n’est pour signaler que le travail aujourd’hui ne fait pas le même mal qu’hier. Faire son travail, qu’on le fasse bien ou mal, est difficile, exigeant, parfois pénible. Ne pas avoir de travail, pourtant, est souvent pire. Mais de quoi parle-t-on ? Le même mot est entendu dans des sens différents : la tâche, l’activité, l’emploi, la source de revenu. La même tâche peut être, s

Lecture réservée aux abonnés : L'indépendance d'Esprit, c'est grâce à vous !