Notes de lecture

La reconstruction des nations. Pologne, Ukraine, Lituanie, Bélarus (1569-1999) de Timothy Snyder

Traduit par Olivier Salvatori

décembre 2017

En faisant le choix du récit historique dense, Timothy Snyder invite à repenser les différentes définitions données à l’idée de nation – d’un fédéralisme ouvert à un nationalisme ethnique – ainsi que les usages de la mémoire par les acteurs en présence.

Ce livre de 2003 traite « des transformations de l’idée de nation, des causes des nettoyages ethniques et des conditions nécessaires à la réconciliation nationale » à travers l’histoire de la République polono-lituanienne (1569-1795), dite des Deux Nations, qui témoigne du « passage à la notion moderne de nation ». En effet, à partir du xviiie siècle, cette République pluriethnique est découpée et progressivement redistribuée par des groupes de« patriotes »en fonction de la coïncidence entre un territoire et une nationalité, une langue, voire une religion. À la fin du xxe siècle, les territoires recouverts par cette République se situent au sein de quatre États-nations : la Pologne, l’Ukraine, la Lituanie et la Bélarus. En faisant le choix du récit historique dense, Timothy Snyder invite à repenser les différentes définitions données à l’idée de nation – d’un fédéralisme ouvert à un nationalisme ethnique – ainsi que les usages de la mémoire par les acteurs en présence. Pendant la Seconde Guerre mondiale, les occupations et les exterminations des totalitarismes nazis et soviétiques enterrent la possibilité d’une coexistence plurinationale en contribuant à une « homogénéisation nationale », en particulier en vidant ces lieux de leurs populations juives. Après la chute de l’Urss, la Pologn

Lecture réservée aux abonnés : L'indépendance d'Esprit, c'est grâce à vous !
Gallimard, Bibliothèques des histoires, 2017
512 p. 35 €

Benjamin Caraco

Docteur en histoire et conservateur des bibliothèques, Benjamin Caraco est chercheur associé au Centre d’histoire sociale des mondes contemporains (UMR 8058) et coordonne la rédaction du site Nonfiction.