Notes de lecture

Dans le même numéro

Covid-19 : une crise organisationnelle d'Henri Bergeron, Olivier Borraz, Patrick Castelet François Dedieu

septembre 2021

Le confinement est une mesure à la fois inédite et radicale. Dès lors, il est apparu intéressant à plusieurs sociologues des organisations de se pencher sur les processus qui ont conduit à cette décision politique. L’analyse des auteurs part d’un double paradoxe : pourquoi un pays saturé d’organisations et de plans d’actions en vient-il à en produire de nouvelles et à prendre des mesures inédites ? Cela s’explique d’abord par les limites de la gestion de crise liées aux problèmes de coordination des différents acteurs. De plus, la France peine toujours à apprendre des crises passées, notamment en raison d’une tendance à singulariser les différentes crises, ce qui occulte certaines caractéristiques systémiques. Les rapports et retours d’expérience sur la gestion de la crise, qui s’annoncent nombreux, présentent toutefois la limite de n’être pas tous fondés sur une grille identique, comme c’est le cas pour les accidents aériens. De plus, ces rapports ont davantage tendance à « chercher des coupables » qu’à comprendre les facteurs structurels qui expliquent les conditions de la crise. Par exemple, la mobilité dans la fonction publique empêche l’émergence de spécialistes de gestion de crise, puisque ceux qui créent les plans d’action d’urgence changent ensuite de poste. Cette logique du bouc émissaire rassure en laissant croire qu’il suffit de remplacer des personnes ou des organisations pour mieux gérer la prochaine crise, sans s’interroger sur des facteurs plus prof

Lecture réservée aux abonnés : L'indépendance d'Esprit, c'est grâce à vous !
Presses de Sciences Po, 2020
136 p. 14 €

Charles Jeanpierre

Agrégé d'économie, il collabore avec la revue Esprit depuis 2020.

Dans le même numéro

La question du logement nous concerne tous, mais elle peine à s’inscrire dans le débat public. Pourtant, avant même la crise sanitaire, le mouvement des Gilets jaunes avait montré qu’elle cristallisait de nombreuses préoccupations. Les transformations à l’œuvre dans le secteur du logement, comme nos représentations de l’habitat, font ainsi écho à nombre de défis contemporains : l’accueil des migrants, la transition écologique, les jeux du marché, la place de l’État, la solidarité et la ségrégation… Ce dossier, coordonné par Julien Leplaideur, éclaire les dynamiques du secteur pour mieux comprendre les tensions sociales actuelles, mais aussi nos envies de vivre autrement. À lire aussi dans ce numéro : le piège de l’identité, la naissance du témoin moderne, Castoriadis fonctionnaire, le libéralisme introuvable, un nouveau Mounier et Jaccottet sur les pas d’Orphée.