Notes de lecture

Dans le même numéro

Penser l’avenir d'André Gorz et André Gorz. Une vie de Willy Gianinazzi

septembre 2019

La prise de conscience environnementale apparaît aujourd’hui grandissante. Les récentes élections européennes en témoignent : à la fois en termes de résultats, avec la progression des formations écologistes, et de verdissement des programmes des partis de gauche et du centre. Si les discours évoluent, les mesures à prendre se font attendre. En France, une partie de ces décisions sera envisagée lors d’une consultation citoyenne annoncée dans la foulée du « grand débat national ». Les réflexions à venir gagneraient à s’inspirer de l’œuvre d’André Gorz : deux publications récentes (la sortie au format poche de sa première biographie et la retranscription d’un entretien radiophonique, en partie inédit, accordé à François Noudelmann en 2005) donnent l’occasion de (re)découvrir sa pensée, décrite par son biographe, comme d’une « persistante actualité».

André Gorz naît à Vienne en 1923 ; il s’appelle alors Gerhart Hirsch. Son père est juif et sa mère issue d’une famille aux penchants antisémites. Avec l’arrivée des nazis en Autriche, ses parents décident de l’envoyer dans une pe

Lecture réservée aux abonnés : L'indépendance d'Esprit, c'est grâce à vous !

Benjamin Caraco

Docteur en histoire et conservateur des bibliothèques, Benjamin Caraco est chercheur associé au Centre d’histoire sociale des mondes contemporains (UMR 8058) et coordonne la rédaction du site Nonfiction.

Dans le même numéro

Le dossier, coordonné par Anne-Lorraine Bujon et Isabelle de Mecquenem, remet le sens de l’école sur le métier. Il souligne les paradoxes de « l’école de la confiance », rappelle l’universalité de l’aventure du sens, insiste sur la mutation numérique, les images et les génocides comme nouveaux objets d’apprentissage, et donne la parole aux enseignants. À lire aussi dans ce numéro : un inédit de Paul Ricœur sur la fin du théologico-politique, un article sur les restes humains en archéologie et un plaidoyer pour une histoire universaliste.