Do not follow this hidden link or you will be blocked from this website !

Notes de lecture

Dans le même numéro

Frontières de Raymond Woessner (sous la dir. de)

novembre 2021

C’est en géographes que cette équipe de vingt auteurs aborde, dans tous ses aspects, la question des frontières, mais il s’agit tout autant d’une analyse géopolitique, géoéconomique et culturelle. La frontière en tant que ligne imprègne les imaginaires, surtout depuis les traités de Westphalie de 1648 qui ont donné l’assise territoriale de l’État-nation moderne. Pourtant, dès 1952, Jean Gottmann avait évoqué l’idée de frontière-zone pour caractériser l’espace défini par les interactions de part et d’autre de la frontière. Avec la mondialisation et la construction européenne, on a cru que les frontières d’État étaient des limites marquées par un processus d’intégration. L’idée de la disparition des frontières a suivi la chute du mur de Berlin. Aujourd’hui, on assiste à une « refrontérisation », processus qui associe le populisme à la surveillance numérique des frontières pour freiner ou empêcher les flux. On trouvera dans ce riche recueil plus d’une centaine d’entrées : entre autres, la conquête spatiale chinoise, la bande de Caprivi en Namibie, le Trentin Haut-Adige, la Mexamérique, le détroit de Gibraltar, Chypre, Lampedusa, le Kurdistan, la frontière sino-indienne, la pénétration chinoise en mer de Chine méridionale… Chacun y trouvera son miel et regardera les cartes, parfois bien petites, mais qui ont le mérite d’exister. Glossaire, chronologie, bibliographie enrichissent cet ouvrage plaisant et utile qui ouvre tant de portes et pénètre dans tant d’espaces. En 2020, on

Lecture réservée aux abonnés : L'indépendance d'Esprit, c'est grâce à vous !
Atlande, 2020
526 p. 25 €

Eugène Berg

Eugène Berg, né le 23 septembre 1945, est un essayiste et diplomate français. Spécialiste de la Russie et du Pacifique, il a notamment publié Non-alignement et nouvel ordre mondial (1980).

Dans le même numéro

L’essor sans précédent d’Internet et des nouvelles technologies de l’information a transformé en profondeur le rapport des citoyens à la participation civique. Si elle a permis des progrès incontestables, cette révolution numérique pose également des défis pour la préservation du débat en démocratie. Le bouleversement introduit par le numérique dans la délibération publique semble en effet remettre en cause les exigences traditionnellement associées au débat démocratique, comme l’égalité d’accès, le contrôle public des instances de modération, la fiabilité de l’information ou le pluralisme des courants d’expression. Quelles stratégies adopter pour faire face aux dérives qui touchent aujourd’hui le débat sur Internet ? Le dossier, coordonné par Romain Badouard et Charles Girard, examine la propagation des fausses nouvelles, la mobilisation de nouveaux publics, les pouvoirs de régulations privés et la déstabilisation des cadres juridiques. À lire aussi dans ce numéro : le naufrage moral de l’Église, qui sont les talibans ?, gouverner la pandémie et une rencontre avec Pierre Bergounioux.