Notes de lecture

Dans le même numéro

Peut-on parler des religions à l’école ? d’Isabelle Saint-Martin

novembre 2020

Des programmes scolaires aux convictions parfois vives de certains élèves, l’enseignement du fait religieux peut être intimidant pour les enseignants.

Comment évoquer, voire enseigner les faits religieux dans les salles de classe ? Depuis l’affaire des foulards en 1989, noter que le sujet puisse être sensible en France relèverait d’un doux euphémisme. Ainsi, la déclaration présidentielle du 4 janvier 2018, qui encourageait un tel enseignement, fut sévèrement critiquée par certaines organisations laïques. C’est à un thème régulièrement source de passions et de débats que s’attelle donc Isabelle Saint-Martin. L’auteure allie deux précieuses compétences pour présenter le sujet : elle est chercheure spécialiste de la représentation artistique et picturale du religieux, et elle a dirigé l’Institut européen des sciences des religions (IESR).

Mais tout d’abord, comment est apparu l’enseignement du fait religieux ? Isabelle Saint-Martin rappelle l’histoire de la sécularisation des programmes de l’école publique, qui fut à la fois prudente et progressive. Contrairement aux idées reçues, la mention des « devoirs envers Dieu » dans les leçons de morale survécut par exemple aussi bien aux lois Ferry qu’à la séparation de 1905. Les transformations de la société française (recul de la pratique et de la culture catho

Lecture réservée aux abonnés : L'indépendance d'Esprit, c'est grâce à vous !
Albin Michel, 2019
224 p. 18 €

Ismaïl Ferhat

Ismaïl Ferhat est Maître de conférences à l’Université de Picardie Jules Verne (ESPE d’Amiens), chercheur rattaché au laboratoire CAREF et membre de l'Observatoire de l'éducation.

Dans le même numéro

La récente vague de manifestations contre le racisme et les violences policières a montré qu’une partie de la jeunesse française a le sentiment d’étouffer. En choisissant de prêter attention à ce qu’elle exprime, on distingue d’abord une demande d’égalité et de justice : loin de constituer un défi aux principes républicains, celle-ci entend plutôt en actualiser l’héritage. À lire aussi dans ce numéro : l’unité européenne après la réunification allemande, le chemin du djihad, les cinq piliers de la laïcité, les pouvoirs de la Cour suprême et la rentrée littéraire.