Do not follow this hidden link or you will be blocked from this website !

Notes de lecture

Dans le même numéro

Survies. Quelques tentatives de François-David Sebbah

avril 2022

Survies. Quelques tentatives, le nouveau livre de François-David Sebbah, s’inscrit thématiquement dans le prolongement du précédent : L’éthique du survivant. Levinas, une philosophie de la débâcle (Presses universitaires de Paris Nanterre, 2018). Dans les pas d’Emmanuel Levinas, dont il est un spécialiste reconnu, F.-D. Sebbah poursuit sa réflexion sur la figure du survivant et prolonge des développements déjà entamés sur la signification éthique de la survie. Le chapitre consacré à Levinas – « Faire Visage(s). À partir de Levinas » – reprend ainsi des analyses que l’auteur avait déjà eu l’occasion de présenter auparavant : l’épreuve éthique face à l’appel du visage d’autrui, cette interpellation qui nous bouleverse, nous sort de notre être égoïste, et fait naître l’éthique par l’impératif qu’elle nous adresse (un impératif que nous pouvons certes refuser, mais que nous éprouvons par ce refus même).

Pour autant, les rappels servent avant tout à prendre le lecteur par la main pour le mener vers de nouveaux rivages. Il s’agit pour F.-D. Sebbah de prendre Levinas « comme un milieu où penser » afin de discuter ce qui nous est le plus contemporain : la crise migratoire, la crise écologique, le post-humanisme… Et cela dans une série de discussions ou de références à Jacques Derrida, Jean-François Lyotard, Jean-Luc Nancy, Gérard Bensussan, Judith Butler et bien d’autres (amis, collègues ou confrères de F.-D. Sebbah, disparus ou

Lecture réservée aux abonnés : L'indépendance d'Esprit, c'est grâce à vous !
Éditions d’écarts, 2021
145 p. 20 €

Jean-Baptiste Vuillerod

Agrégé et docteur en philosophie, Jean-Baptiste Vuillerod a rédigé une thèse sur L’anti-hégélianisme de la philosophie française des années 1960 à l’Université Paris-Nanterre. Son travail porte sur la philosophie de Hegel, la philosophie française contemporaine et le féminisme.

Dans le même numéro

En Ukraine et en Russie, le temps de la guerre

L’invasion de l’Ukraine en février 2022 a constitué un choc immense pour l’Europe et le monde. Elle s’inscrit néanmoins dans une forme de continuité, qui a vu le régime de Poutine se faire toujours plus répressif à l’intérieur de ses frontières, et menaçant à l’extérieur, depuis au moins 2008 et l’affrontement militaire en Géorgie, l’annexion de la Crimée en 2014 marquant une nouvelle étape dans cette escalade. Constitué en urgence en réaction au déclenchement de la guerre, le dossier de ce numéro interroge ses premières conséquences. De quelles manières les sociétés ukrainienne et russe font-elles face à la guerre ? Comment résister à la vaste opération de révisionnisme historique engagée par le régime de Poutine, dont témoigne la répression de toutes les sources indépendantes d’information, mais aussi de recherche et de connaissance ? En Ukraine, sur quelles ressources la résistance peut-elle compter ? En Russie, une opposition parviendra-t-elle à se constituer, malgré la chape de plomb qui s’est abattue sur le pays ? À lire aussi dans ce numéro : la justice entre les générations, le fascisme du dedans, la politique de Lévi-Strauss, la médecine contre les robots, une autre histoire de la racialisation et la naissance de l’écoféminisme.