Notes de lecture

Dans le même numéro

Bloc contre bloc de Jérôme Sainte-Marie

janv./févr. 2020

Chaque chapitre de ce livre est ponctué d’un exergue tiré du 18 ­Brumaire de Louis Bonaparte, de Karl Marx, paru en 1852, quatre ans après la révolution de 1848 et deux ans après la parution des Luttes des classes en France. Marx sert ainsi de caution ironique à la thèse principale d’un ouvrage qui ne se veut cependant pas « anti-Macron » et se refuse à personnaliser le débat. Macron, par ses discours et sa politique, illustrerait plutôt, presque caricaturalement, une évolution dont il n’est pas responsable. Néanmoins, en cassant le clivage droite-gauche, le président élu en 2017 aurait avivé la fracture sociale, la polarisation entre deux blocs sociaux nettement antagonistes, et donc réveillé un sentiment de lutte des classes (dont le mouvement des Gilets jaunes et ses manifestations violentes sont devenus l’illustration évidente). Il faut le reconnaître : la démonstration est brillante, appuyée sur de nombreuses observations quantitatives (sondages et enquêtes d’opinion, cohérence sociologique des élections…) et qualitatives (sur l’exercice du pouvoir et l’état de la société…). L’auteur s’inscrit sans se cacher en opposition à la thèse de L’Archipel fran&cced

Lecture réservée aux abonnés : L'indépendance d'Esprit, c'est grâce à vous !
Cerf, 2019
288 p. 18 €

Jean-Louis Schlegel

Philosophe, éditeur, sociologue des religions et traducteur, Jean-Louis Schlegel est particulièrement intéressé par les recompositions du religieux, et singulièrement de l'Eglise catholique, dans la société contemporaine. Cet intérêt concerne tous les niveaux d’intelligibilité : évolution des pratiques, de la culture, des institutions, des pouvoirs et des « puissances », du rôle et de la place du…

Dans le même numéro

L'universel est à nouveau en débat : attaqué par les uns parce qu'il ne serait que le masque d'une prétention hégémonique de l'Occident, il est défendu avec la dernière intransigeance par les autres, au risque d'ignorer la pluralité des histoires et des expériences. Ce dossier, coordonné par Anne Dujin et Anne Lafont, fait le pari que les transformations de l'universel pourront fonder un consensus durable : elles témoignent en effet de l'émergence de nouvelles voix, notamment dans la création artistique et les mondes noirs, qui ne renoncent ni au particulier ni à l'universel. À lire aussi dans ce numéro : la citoyenneté européenne, les capacités d'agir à l'ère numérique, ainsi que les tourmentes laïques, religieuses, écologiques et politiques.