Notes de lecture

Dans le même numéro

Arches du vent et Les bois calmés de Pierre Voélin

Dessins d’Alexandre Hollan

novembre 2020

Le poète sait prendre au passage ce qui donne au dur le désir de durer.

En des poèmes qui sont autant des récits que des descriptions, blotti dans « un simple pays de viorne et de lierre aux collines quadrillées par des haies », où se reconnaît le pays natal, Pierre Voélin convoque des temps enfantins, douloureux ou extatiques. Le verbe contient à la fois la disparition et la naissance, la fuite des gestes et les heures perdues en même temps que le germe des sentiments à naître. Tout se construit en une suite de méditations, souvent ramassées, sur la Shoah. Après elle, la littérature occidentale ne pouvait plus avoir la même sensibilité. Bien des mots-dits maudits ont contaminé jusqu’au silence et au rêve. En ce sens, l’œuvre du Franco-Suisse se rapproche de celle de Charlotte Delbo. Elle propose une présence directe au monde, avec ses enfants perdus, ses collines, ses oiseaux dans les chênes noirs, l’ombre immobile des chiens, le bal des étoiles aux fenêtres de la nuit. Tout cela devient un décorum pour l’âme d’un poète qui ignore la nostalgie. La mort rôde, mais Éros n’est pas oublié. Entre buissons ardents et millions d’astres qui contemplent le monde de leur splendide indifférence, Voélin poète peut avancer : « Il n’est que de marcher aveugle

Lecture réservée aux abonnés : L'indépendance d'Esprit, c'est grâce à vous !
Fata Morgana, 2020
80 p. 15 €

Jean-Paul Gavard-Perret

Docteur en littérature,  poète, critique littéraire et critique d'art contemporain il enseigne la communication à l’Université de Savoie à Chambéry. Il est membre du Centre de Recherche Imaginaire et Création, 

Dans le même numéro

La récente vague de manifestations contre le racisme et les violences policières a montré qu’une partie de la jeunesse française a le sentiment d’étouffer. En choisissant de prêter attention à ce qu’elle exprime, on distingue d’abord une demande d’égalité et de justice : loin de constituer un défi aux principes républicains, celle-ci entend plutôt en actualiser l’héritage. À lire aussi dans ce numéro : l’unité européenne après la réunification allemande, le chemin du djihad, les cinq piliers de la laïcité, les pouvoirs de la Cour suprême et la rentrée littéraire.