Notes de lecture

Dans le même numéro

Les Géographies de Tintin sous la dir. de Paul Arnould

Le thème du voyage et de la découverte du monde est fondamental dans Tintin, au point que c’est avant tout à cet aspect que sont associés les albums d’Hergé pour nombre de leurs lecteurs. La Société de géographie a ainsi organisé, les 20 et 21 janvier 2017, un colloque sur « Les géographies de Tintin », dont les actes ont été publiés. «Tintin est un des derniers explorateurs, réels ou fictifs, à qui tant d’enfants doivent leur vocation de courir plus tard aux quatre coins, si l’on peut dire, de la planète!», s’enthousiasme Jacques Langlois dans la préface de l’ouvrage. Effectivement, les géo­graphies de Tintin sont nombreuses, si l’on reprend l’énumération qu’en fait Paul Arnould dans l’introduction : la géographie rurale ou urbaine, la géographie tropicale, la géographie physique (géo­morphologie, climatologie, hydrologie, biogéographie), la géographie de la population, etc., jusqu’à la géographie de l’imaginaire et de l’imagination. Les thèmes à traiter ne manquaient pas, et la notion de géographie, à travers les contributions qui ont ét&

Lecture réservée aux abonnés : L'indépendance d'Esprit, c'est grâce à vous !

Samuel Bidaud

Docteur en sciences du langage, Samuel Bidaud est chercheur postdoctoral à l'Université Palacky d'Olomouc (République tchèque) au département d'études romanes.

Dans le même numéro

À mi-mandat du quinquennat d’Emmanuel Macron, le dossier diagnostique une crise de la représentation démocratique. Il analyse le rôle des réseaux sociaux, les mutations de l’incarnation politique et les nouvelles formes de mobilisation. À lire aussi dans ce numéro : Jean-Luc Nancy sur l’Islam, Michael Walzer sur l’antisionisme et François Dubet sur la critique de la sélection.