J. Howard Miller, “Rosie the Riveter” (Office for Office for Emergency Management, War Production Board, 1943)
Flux d'actualités

Le fitness, une libération des femmes ?

Tant par la promotion du mérite féminin que par la communauté qu’il crée, un nouveau genre de fitness conduit à appréhender les femmes comme des sujets à part entière.

Depuis quelques années, le sport en salle connaît un véritable engouement[1]. Ce phénomène touche en particulier les femmes, avec pas moins de quatre cents salles en France qui leur sont aujourd’hui exclusivement réservées[2]. De nombreux guides fitness qui leur sont dédiés fleurissent sur Internet pour les encourager à braver les machines de la salle de musculation afin de mieux sculpter leur ligne[3]. Il s’agit la plupart du temps d’exercices courts de moins d’une heure, à répéter tous les jours selon un programme prédéfini. Et si ce phénomène, au-delà d’une tendance de court terme, constituait une nouvelle étape de la condition féminine moderne ?

Simone de Beauvoir publie en 1949 le premier tome du Deuxième sexe, consacré à déconstruire les mythes biologiques et historiques du statut de la femme en société. Ses analyses permettent d’éclairer ce mouvement sportif d’un nouveau genre qui pourrait alors être interprété comme l’émancipation contemporaine des femmes et de leur corps.

Dépasser l’immanence reproductive

Beauvoir propose une ex

Lecture réservée aux abonnés : L'indépendance d'Esprit, c'est grâce à vous !

Diane Delaurens

Diane Delaurens est haut fonctionnaire, diplomée de Sciences Po et l'ENA, et titulaire d'une licence de philosophie. Elle s'intéresse notamment aux rapports entre philosophie et politiques publiques.