Théâtre d'Épidaure | Photo : Daniel Enchev (CC BY 2.0)
Flux d'actualités

La culture, un essentiel démocratique

Alors que la fermeture des théâtres, des cinémas et des musées se prolonge, nous mesurons combien ces lieux culturels et les expériences esthétiques qui s'y jouent apportent d'ordinaire à la formation de nos consciences collectives. Il ne peut y avoir de démocratie sans culture.

« Enfourcher le tigre », « refonder une ambition culturelle pour le pays » : c’était Emmanuel Macron en mai. S’en tenir à l’ouverture des « activités et des commerces essentiels », et donc ne pas rouvrir les salles de cinéma, les théâtres, les musées… c’est Jean Castex en décembre, sous l’autorité, n’en doutons pas, du même Emmanuel Macron. Et entre-temps il y a eu la réédition de la fermeture des librairies, jugées elles aussi non essentielles.

Invités au printemps à la résistance et la résilience par un président de la République volontiers lyrique, qui se positionnait ainsi à la croisée du pragmatisme et de l’utopie, les artistes et le monde de la culture ne sont pas restés les bras croisés, ils ont travaillé. On pense, à titre d’exemple, aux initiatives prises par Emmanuel Demarcy-Motta et le Théâtre de la Ville, ouvert pendant l’été, avec un accès privilégié offert à la jeunesse, à ses « consultations poétiques » et « scientifiques ». À la Comédie française qui s’est attachée non pas &agrav

Lecture réservée aux abonnés : L'indépendance d'Esprit, c'est grâce à vous !

Jean-François Bouthors

Editeur, journaliste et écrivain, il est l’auteur de plusieurs livres, dont La Nuit de Judas (l’Atelier, 2008), Paul le Juif (Parole et Silence, 2011), Délivrez-nous de "Dieu". De qui donc nous parle la Bible ? (Médiaspaul, 2014), Comment Poutine change le monde (François Bourin, 2016), Nous, Français (L’Observatoire, 2018) et, avec Jean-Luc Nancy, Démocratie ! Hic et nunc (François Bourin, 2019).…