Photo : Nathan Roser
Dans le même numéro

La foi, grain de sable dans la littérature

Le roman catholique (François Mauriac, Georges Bernanos, Julien Green) tente de témoigner de l’expérience de la foi au risque de la littérature. Aujourd’hui, dans un contexte encore plus sécularisé, elle s’inscrit dans une recherche de sens, dont témoigne Le Royaume d’Emmanuel Carrère.

Dans Le Nœud de vipères (1933) de François Mauriac, Louis, sentant la mort approcher, entreprend une longue confession épistolaire à sa femme, après des décennies de mariage malheureux. Son récit avançant, il évoque la mort de leur fille, Marie, emportée par la typhoïde des années plus tôt. Sa femme est croyante, lui ne l’est pas. Pourtant, alors que dévastée par le chagrin elle ne peut se résoudre à se détacher du corps de l’enfant, «moi, l’incrédule, j’éprouvais devant ce qui restait de Marie tout ce que signifie le mot “dépouille”. J’avais le sentiment irrésistible d’un départ, d’une absence. Elle n’était plus là; ce n’était plus elle. “Vous cherchez Marie? Elle n’est plus ici…” [1]» Il reviendra plus loin sur cette expérience dont il n’a pas compris, sur le moment, la signification. Pour sa mère, «Marie était cette poussière, ces ossements. Je n’osais protester que moi, depuis des années, je sentais vivre mon enfant, je la respirais; qu&

Lecture réservée aux abonnés : L'indépendance d'Esprit, c'est grâce à vous !

Anne Dujin

Anne Dujin est politiste de formation. Après avoir travaillé comme chercheuse au CRÉDOC, elle se tourne vers les revues et le journalisme d’idées. Elle a collaboré au supplément « Idées » du Monde. Elle est également poète : voir son recueil L'ombre des heures (L'herbe qui tremble, 2019).

Dans le même numéro

Si l’affaiblissement de la base sociale du christianisme en Europe est indéniable, selon le dossier coordonné par Jean-Louis Schlegel, la sécularisation transforme la foi et l’appartenance religieuse en choix personnels et maintient une culture d’origine chrétienne et une quête de sens, particulièrement sensibles dans la création littéraire. A lire aussi dans ce numéro : une défense d’Avital Ronell, un récit de voyage en Iran et des commentaires de l’actualité politique et culturelle.