Dans le même numéro

Transparence des marchés, conflits d'intérêts et crise financière

octobre 2007

Les marchés financiers sont à nouveau sur la sellette depuis cet été. Une fois de plus, leur utilité et leur fonctionnement sont mis en cause. En quoi participent-ils à l’économie réelle ? En rappelant leur rôle, on comprend mieux leurs dérapages mais aussi pourquoi le thème de l’information est central dans la crise en cours.

La crise de cet été a attisé les critiques à l’encontre des marchés financiers. Au vu de ces critiques on peut s’interroger : les marchés financiers ont-ils une quelconque utilité sociale ? Ne sont-ils qu’un casino, où le spéculateur perd son âme ? Un miroir aux alouettes où les ménages perdent leur patrimoine ? Une foire d’empoigne où les peuples perdent leurs industries ?

Prenons d’abord un peu de recul par rapport aux questions d’actualité. Avant de critiquer les dysfonctionnements du marché en période de crise, commençons par nous interroger sur ce que pourrait être un fonctionnement efficace de la sphère financière. À partir de ce point de référence – correspondant à ce que les économistes appellent l’optimum de premier rang –, on peut étudier les conséquences d’imperfections des

Lecture réservée aux abonnés : L'indépendance d'Esprit, c'est grâce à vous !