Photo : Karen Zhao
Dans le même numéro

Menaces sur les petites salles de cinéma

Pour survivre à une possible perte d’appétence des spectateurs, les petites salles de cinéma doivent mettre l’accent sur l’animation, l’expérience sociale et l’éducation artistique des jeunes.

En octobre 2019, je prépare une conférence sur le Mishima (1985) de Paul Schrader et regarde à peu près tout l’œuvre de ce cinéaste sur l’écran de ma télé puisque la « longue traîne1 » d’Internet m’en permet l’accès. Une séquence de First Reformed (2018) me fait sourire : un couple enfin uni entre en lévitation et, pendant sa longue étreinte, survole la Terre : ringard. Par principe, je retourne voir ce film en salle. Et là, stupéfaction : cette scène ne relevait plus du kitsch, mais d’une véritable épiphanie. Ampleur et définition de l’image et du son, taille des personnages sur la toile qui me renvoyait à ma finitude de spectatrice, forclusion du reste du monde par le noir de la salle et communion avec la collectivité éphémère qui m’entourait ont fait qu’une émotion intense m’a envahie. Alors, même si la « copie » numérique donne un accès aisé aux œuvres, après presque quatre mois de diète liée à la pandémie et au moment où l’on craint que les salles les plus fragiles ne fassent faillite après leur réouverture, il faut le r&eacut

Lecture réservée aux abonnés : L'indépendance d'Esprit, c'est grâce à vous !

Carole Desbarats

Pour avoir accompagné plusieurs générations d'étudiants à la Femis, Carole Desbarats s'intéresse à tous les aspects du cinéma, de son économie à son esthétique. Elle s'interroge aussi sur les responsabilités de la transmission, dans l'école et en dehors de l'école, notamment à travers l'association "Les Enfants du cinéma". Voir et comprendre le cinéma, ce n'est pas pour elle un exercice de…

Dans le même numéro

Selon ce dossier coordonné par Carole Desbarats et Emmanuel Laurentin, les institutions culturelles sont confrontées depuis quelques temps à des enjeux que l’épidémie de coronavirus a rendus plus aigus encore. Alors même que le confinement a suscité une forte demande de culture, beaucoup de ces institutions sont aujourd’hui face à un tournant. À lire aussi dans ce numéro : Trump contre l’Amérique, des élections par temps de pandémie et des jeunes sans bercail.