Crédit : University of Leicester
Dans le même numéro

Monde zéro, accélération et inimitié

Avec et contre la catastrophe

La machine technologique et la colonisation ont produit une accélération qui détruit la conscience historique et la vie politique. La reprise du thème par Achille Mbembe, poussé par l’anthropocène, oscille entre la description de l’histoire et le catastrophisme, entre l’utopie et l’apocalypse.

Dans Politiques de l’inimitié, Achille Mbembe articule son «afropolitanisme» à une méditation sur le monde, soumis à une «épreuve» inouïe, entre critique politique et eschatologie[1]. S’il invitait précédemment l’Afrique et les ex-puissances colonisatrices à «sortir de la grande nuit» de leurs aliénations réciproques[2], il replonge ici l’humanité dans la plus grande nuit d’un «monde zéro» engendré par le règne d’une inimitié généralisée, où la colonie au revers des démocraties dit la vérité du monde, où «l’externationalisation de la violence» par les États coloniaux devient violence globale. Dans cette nuit nouvelle, il brandit la figure lumineuse de Frantz Fanon, qui par son legs de soignant qui passe devient le « pharmakon de notre époque». Cette catharsis, par quoi «l&r

Lecture réservée aux abonnés : L'indépendance d'Esprit, c'est grâce à vous !

Catherine Coquio

Professeure de littérature à l'Université Paris 8, Catherine Coquio a récemment publié Le Mal de vérité ou l'utopie de la mémoire (Armand Colin, 2015).

Dans le même numéro

Fausses nouvelles, désinformation, théories du complot : les vérités sont bien fragiles à l’ère de la post-vérité. Les manipulations de l’information prospèrent dans un contexte de défiance envers les élites, de profusion désordonnée d’informations, d’affirmations identitaires et de puissance des plateformes numériques. Quelles sont les conséquences politiques de ce régime d’indifférence à la vérité ? Constitue-t-il une menace pour la démocratie ? Peut-on y répondre ? A lire aussi dans ce numéro : un dossier autour d’Achille Mbembe explorent la fabrication de « déchets d’hommes » aux frontières de l’Europe, des repères philosophiques pour une société post-carbone, une analyse de ce masque le consentement dans l’affaire Anna Stubblefield et des recensions de l’actualité politique, culturelle et éditoriale.

 

Pour aller plus loin, découvrez une sélection d'articles publiés dans Esprit depuis 1949 sur les liens entre Vérité et politique