Dans le même numéro

Immigration : une politique contradictoire. (Entretien)

La loi promulguée le 4 juillet 2006 (relative à l’immigration et à l’intégration) et celle votée courant octobre 2007 entrent en contradiction. La loi de 2006 privilégie l’immigration choisie alors que le projet de loi actuel (relatif à la maîtrise de l’immigration, à l’intégration et à l’asile) affiche la restriction de l’immigration familiale. Or, l’immigration, même choisie, ne peut pas être mise en œuvre sans regroupement familial.

Esprit – L’annonce d’un ministère de l’Immigration et de l’Identité nationale est intervenue à un moment clé de la campagne électorale présidentielle, le seul où l’avance de Nicolas Sarkozy semblait mise en danger. Elle lui a permis de se relancer. Mais, au-delà de la stratégie électorale, la réunion de ces deux termes choque. Comment se traduit-elle maintenant dans les mesures prises ou annoncées ?

Catherine Wihtol de Wenden – En 2005, avant les présidentielles, Nicolas Sarkozy avait déjà annoncé sa politique d’immigration « choisie ». Celle-ci n’allait pas du tout de soi car la majorité des électeurs et des députés Ump avait toujours considéré qu’il fallait en pri

Lecture réservée aux abonnés : L'indépendance d'Esprit, c'est grâce à vous !

Catherine Wihtol de Wenden

Spécialiste des migrations internationales, chercheur au CNRS, elle a publié de nombreux ouvrages et mené de nombreuses enquêtes sur les flux migratoires, légaux et illégaux. Elle est notamment l'auteur de La question migratoire au XXIè siècle: migrants, réfugiés et relations internationales (Paris, Presses de Sciences Po, 2010) et de Les nouvelles migrations: lieux, hommes, politiques (Paris,...

Dans le même numéro

Le corps du président et ses personnages
Enfant de Neuilly, enfant de la télé
Les mises en scène de la réussite
Zèle compassionnel et promotion des victimes
"Opération Ouverture"
Immigration et identité nationale
La politique étrangère, entre valeurs et puissance