Do not follow this hidden link or you will be blocked from this website !

Dans le même numéro

« Salles de shoot » : la remise en cause d'une expérimentation ?

décembre 2013

#Divers

Dès sa mise en place en juin 2012, le gouvernement de Jean-Marc Ayrault s’est déclaré favorable à l’expérimentation d’un nouveau dispositif de réduction des risques en matière de toxicomanie : des salles de consommation à moindre risque (Scmr). Il s’agit de lieux où les usagers de drogue se rendent avec leur produit pour le consommer sous contrôle d’un personnel sanitaire susceptible de dispenser des conseils et de distribuer des matériels stériles ; ces dispositifs existent dans neuf pays, où plus de quatre-vingt-dix salles se sont ouvertes.

Plusieurs villes de couleurs politiques différentes avaient participé à l’étude lancée par la mairie de Paris pour apprécier les résultats de ces dispositifs dans d’autres pays et leur évaluation positive par l’Inserm ; seule cependant la ville de Paris a formalisé sa candidature pour favoriser l’ouverture d’une structure associative de Scmr.

L’avis du Conseil d’État

Afin de donner une base juridique au dispositif, l’État a envisagé un décret autorisant l’expérimentation et son évaluation en application de la loi de 2004 sur la réduction des risques liés aux consommations de drogue. Ce décret a fait l’obj

Lecture réservée aux abonnés : L'indépendance d'Esprit, c'est grâce à vous !