Film Deluge - 1933 - USA
Dans le même numéro

Qu'elle était verte ma vallée

Face à l’aveuglement des hommes, le cinéma post-apocalyptique et les fables d’animation exacerbent la menace écologique, dans l’espoir de renouer avec la nature.

Les désastres écologiques infusent les représentations cinématographiques, qui se sont progressivement muées en chambre d’écho des réflexions contemporaines sur le devenir menacé de la Terre. Toutefois, il a fallu attendre une prise de conscience environnementale, concomitante à la montée en puissance des partis politiques écologiques à partir des années 1970, pour que les méfaits de l’industrialisation et l’attention à la préservation des écosystèmes entrent concrètement dans le viseur du cinéma, au sein de genres multiples.

C’est en 1982 qu’un premier documentaire à visée écologique tente d’alerter les spectateurs sur le péril qui menace notre habitat naturel. Réalisé par Godfrey Reggio et produit par Francis Coppola, Koyaanisqatsi témoigne mélancoliquement contre la défiguration de sublimes espaces naturels, vieux de millions d’années, au son de la musique minimaliste de Philip Glass. Le film exhibe en accéléré la mutation d’un temps cosmologique immémorial en une infernale cadence mécanique et technologique fragmentée. De la genèse à l’apocalypse imm

Lecture réservée aux abonnés : L'indépendance d'Esprit, c'est grâce à vous !

Ghislain Benhessa

Avocat, il enseigne le droit public à l'université de Strasbourg. Il a récemment publié l'État de droit à l'épreuve du terrorisme (L'Archipel, 2017). 

Nathalie Bittinger

Agrégée de lettres modernes et maître de conférences en études cinématographiques à l'université de Strasbourg, elle a publié 2046 de Wong Kar-wai (Armand Colin, 2007) et a dirigé Cinémas d'Asie. Nouveaux regards (Presses universitaires de Strasbourg, 2016) ainsi que Dictionnaire des cinémas chinois. Chine, Hong Kong, Taiwan (Hémisphères/Maisonneuve et Larose, 2019). …

Dans le même numéro

Devant la pression sur les ressources naturelles, le projet écologique est le seul qui fasse durablement monde. Ce dossier appelle à un approfondissement de la solidarité et souligne l’urgence d’une transformation de l’Etat, de nos sociétés, de nos concepts politiques et de nos imaginaires.