Dans le même numéro

Croire en la démocratie, de Raymond Aron

Croire en la démocratie, 1933-1944
Raymond Aron
Textes édités et présentés 
par Vincent Duclert, 
notes de Christian Bachelier
Fayard, coll. « Pluriel », 2017, 255 p., 9 €
Le contexte de notre xxie siècle se distingue radicalement de celui des années 1920-1940, marqué par la sortie de la Grande Guerre, la naissance des régimes totalitaires et, pour terminer, une nouvelle guerre mondiale et la Shoah. Pourtant, les textes d’analyse et de combat de Raymond Aron, dont Vincent Duclert et Christian Bachelier proposent une remarquable édition critique, gardent toute leur fraîcheur et portent un éclairage aussi cru que lucide sur nos démocraties prises à l’épreuve des anti-démocraties, du Venezuela à la Chine, en passant par la Hongrie, la Turquie ou la Russie.
Raymond Aron, lecteur attentif des philosophes et des sociologues d’outre-Rhin et européen de conviction, n’est ni un nationaliste français, ni un dénonciateur du « caractère morbide » de la « mentalité allemande », comme le fut son illustre prédécesseur Emile Durkheim durant la Grande Guerre. Dans la lignée d’Elie Halévy, qu’il a connu, il porte un regard critique aussi bien sur la France victorieuse que sur l’Allem

Lecture réservée aux abonnés : L'indépendance d'Esprit, c'est grâce à vous !

Hamit Bozarslan

Directeur d'études à l'Ehess, il est notamment l’auteur de l'Histoire de la Turquie de l'Empire à nos jours (Tallandier, 2015) et de Révolution et état de violence. Moyen-Orient 2011-2015 (Cnrs, 2015). Il est membre du Conseil de rédaction d'Esprit. 

Dans le même numéro

Comment se fait aujourd’hui le lien entre différentes classes d’âge ? Ce dossier coordonné par Marcel Hénaff montre que si, dans les sociétés traditionnelles, celles-ci se constituent dans une reconnaissance réciproque, dans les sociétés modernes, elles sont principalement marquées par le marché, qui engage une dette sans fin. Pourtant, la solidarité sociale entre générations reste possible au plan de la justice, à condition d’assumer la responsabilité d’une politique du futur. À lire aussi dans ce numéro : le conflit syrien vu du Liban, la rencontre entre Camus et Malraux et les sports du néolibéralisme.