Dans le même numéro

La distinction de sexe. (Entretien)

La révolution que constitue l’avènement de l’égalité des sexes comme valeur de nos sociétés ne doit pas être réduite à un simple problème de rattrapage par les femmes des performances des hommes. Pour en prendre toute la mesure, il faut comprendre comment le partage de la division masculin/ féminin redéfinit les imaginaires et les pratiques. C’est finalement notre idée de l’individu qui se transforme à travers la question des sexes.

Esprit – Vous êtes surtout connue comme une sociologue de la famille et du droit de la famille, pour avoir écrit le Démariage et le rapport Couple, filiation et parenté aujourd’hui à la demande du gouvernement en 19981. Pourquoi avoir choisi comme sujet de votre dernier ouvrage « la distinction de sexe » ? Quelle est la continuité avec vos précédentes recherches ?

Irène Théry – J’ai toujours travaillé sur le rapport entre les mutations contemporaines de la famille et la transformation du statut des femmes et, plus généralement, des rôles sexués dans nos sociétés. Mon souci était d’échapper à l’écueil classique qui c

Lecture réservée aux abonnés : L'indépendance d'Esprit, c'est grâce à vous !

Irène Théry

Sociologue et directrice d'études à l'EHESS, Irène Théry est spécialiste de la vie privée et de la famille. En 1998, elle a rédigé à la demande de Martine Aubry et Elisabeth Guigou, ministres du gouvernement Jospin, le rapport « Couple, filiation et parenté aujourd’hui » préconisant de nombreuses réformes du droit de la famille. Elle y présente une analyse des changements rompant avec les thèses…

Dans le même numéro

Parcours personnels à travers les mobilisations
Les sciences humaines et les mutations du savoir
Fins de cycle du roman national et blocage français