Do not follow this hidden link or you will be blocked from this website !

Dans le même numéro

Révolution et émancipation, les accidents du XXe siècle

octobre 2009

#Divers

L’année 1989 sanctionne la fin d’un système dont l’échec s’était joué bien en amont. En ce sens, elle surprend parce qu’elle survient à l’improviste mais l’impasse était avérée. Et si tout s’était joué dix ans plus tôt, en 1979 ? Cette année-là, c’est à Téhéran que se jouait, une fois de plus au xxe siècle, un changement de régime où certains ont cru voir une suite des révolutions populaires dont s’étaient réclamés ceux de 1917.

Depuis la Révolution française, l’idée de révolution est associée à l’idée d’émancipation des peuples. Avant elle, la Glorieuse Révolution anglaise de 1688-1689 avait établi une monarchie parlementaire. La Révolution américaine a affranchi les États-Unis de la tutelle de la monarchie anglaise et permis au peuple américain de se doter d’institutions démocratiques en 1787. La Révolution française de 1789 a donné aux Français un gouvernement représentatif, l’égalité juridique, et plus brièvement le suffrage universel et la république mais la dynamique révolutionnaire a montré aussi qu’elle pouvait en même temps soumettre un peuple à une tyrannie au nom de la défense de la nation, de la république et de la démocratie.

Les révolutions du xix

Lecture réservée aux abonnés : L'indépendance d'Esprit, c'est grâce à vous !

Jean-Pierre Peyroulou

Spécialiste de l’histoire de l’Algérie et des problématiques liées à la décolonisation.   Après un ouvrage sur la guerre civile algérienne des années 1990 (L’Algérie en guerre civile, avec Akram B. Elyas, Calmann-Lévy, 2002) et une réinterprétation des violences des mois de mai et de juin 1945 en Algérie (Guelma, 1945, La Découverte, 2009), il prépare un atlas historique des décolonisations, ce…

Dans le même numéro

De Berlin à Pékin : illusions et désillusions d'un tournant historique
Mort et renaissances de l'idée de révolution
Les scénarions de l'après-1989